PROJET ÉDUCATIF LOCAL MUNICIPAL 2018-2021
__________


    Préambule
    __________


En 2014 la Mairie de Lavelanet a mis en place un projet éducatif municipal avec pour objectifs de permettre aux enfants et aux jeunes d’acquérir une autonomie dans une démarche citoyenne avec le respect des valeurs de la République et de Laïcité. En 2015, la Mairie de Lavelanet contractualise une action de pilotage du service Enfance Jeunesse avec la Communauté de Communes du Pays de Mirepoix, et une convention de mutualisation des actions et des moyens. Bien que les objectifs éducatifs des deux collectivités soient identiques, mais avec des variantes sur leurs déclinaisons, il est important d’harmoniser les objectifs éducatifs afin de permettre aux équipes d’animations de travailler ensemble sur des objectifs communs.
 
Un diagnostic effectué fin 2015, début 2016, a fait ressortir des points forts à stabiliser, et des points à améliorer : Le diagnostic a permis d’impulser une réorganisation des services enfances jeunesse tant sur les 3-11 ans que sur les 11 ans et plus. Cette réorganisation est toujours en cours. Elle modifie les objectifs éducatifs, les fonctionnements, les lieux d’accueil des publics, et le redéploiement des agents d’animation.La réorganisation scolaire engagée pour la rentrée scolaire 2018-2019 va modifier des temps d’ouverture des dispositifs sans impacter les objectifs éducatifs municipaux.  La compétence de la Mairie de Lavelanet en terme socio-éducatif est sur la tranche d’âge 3-25 ans, ou dès la scolarisation des enfants. Les dispositifs pour les enfants de moins de 3 ans sont sous la compétence intercommunale.

Le PEDT est piloté par la Mairie de Lavelanet rattaché à une commission éducative présidée par Mr Jérôme Duroudier et animé par la directrice Dominique Tolosa.


    Les acteurs éducatifs
    __________


Le Projet éducatif municipal fixe les objectifs éducatifs pour l’ensemble des acteurs éducatifs qu’ils soient professionnels ou associatifs. Les acteurs éducatifs locaux, de par l’organisation ou le soutien de la municipalité, s’inscrivent pleinement dans ce projet.
 
La commune de Lavelanet met en œuvre, au sein de ses structures d’accueil d’enfants et de jeunes, un environnement éducatif qui leur permet d’évoluer vers une position d’adulte conscient de son rôle dans la société et porteur de valeurs telles que la tolérance, le respect, la solidarité, l’ouverture aux autres, l’enrichissement par les différences, la lutte contre toute discrimination et l’acceptation de toutes les règles sociales liées au bien vivre ensemble.


    Les valeurs
    __________


La commune de Lavelanet développe ses actions dans le cadre de valeurs républicaines inscrites dans la constitution française et basées sur les principes de neutralité et de laïcité du service public, et dans le respect des Droits de l’Homme et des Droits de l’Enfant, notamment le principe 7 qui affirme que « l’enfant doit avoir toutes possibilités de se livrer à des jeux ou des activités récréatives, qui doivent être orientées vers les fins visées par l’éducation : la société et les pouvoirs publics doivent s’efforcer de favoriser la jouissance de ce droit ».

    La place des parents
    __________


Les évolutions de la société et de la famille font qu’aujourd’hui, les questions liées à la parentalité sont au cœur des réflexions des acteurs socio-éducatifs :

  • Valoriser les compétences parentales, accompagner les parents dans l’exercice de leurs responsabilités éducatives ;
  • Favoriser la qualité du lien parent-enfant avec une attention particulière pour les familles les plus vulnérables ; 
  • Promouvoir les initiatives qui s’appuient sur leurs savoir-faire ;
  • Renforcer les liens entre famille et école sont des enjeux réels en matière de mixité et de lien social.


    L’éducation à la citoyenneté
    __________


L’éducation à la citoyenneté est un préalable à toute autre forme d’éducation, car elle concerne chacun dans sa capacité à connaître et reconnaître l’autre, à être par lui-même et dans sa relation aux autres. Parler d’éducation à la citoyenneté, c’est parler de respect des autres, du respect de la différence qu’elle soit de sexe ou de genre... C’est aussi parler de politesse, de liberté individuelle, de respect de l’environnement, de solidarité, de tolérance ... L’éducation à la citoyenneté implique une pédagogie de l’action et de l’engagement. Elle offre aux enfants et aux jeunes la possibilité d’être acteurs de leur développement dans une société fondée sur le principe de laïcité, sur le vivre ensemble.

    Un processus transversal : une démarche de développement durable
    __________


Dans un contexte où le développement durable est devenu un cadre de référence pour tous les territoires et une perspective d’avenir partagée, l’accent doit être mis sur la formation à l’écocitoyenneté environnementale, sociale, mais aussi économique. La prise en compte du développement économique, de l’emploi, de la réduction des inégalités sociales et culturelles, constitue une garantie pour le développement, l’intégration de nos générations futures dans l’environnement immédiat, mais surtout dans la société. Inscrire le projet éducatif local dans cette perspective de durabilité est un enjeu fondamental.

    Les objectifs éducatifs locaux
    __________


Les objectifs éducatifs de la Politique éducative locale ont pour but de rendre l’enfant ou le jeune autonome dans son action, son comportement, de s’ouvrir sur le monde qui l’entoure pour faciliter sa mobilité tout en priorisant son implication sur le territoire en tant que citoyen. Les associations locales, riches en offres d’activités et de loisirs, sont des forces vives du territoire qui doivent être mobilisées pour atteindre ces objectifs.

  • En formant de futurs citoyens, porteurs de valeurs : le respect de l’autre, l’acceptation des différences ; 
  • En formant de futurs citoyens : qui communiquent, qui négocient, qui prennent part à la vie de leur commune et qui veulent être des adultes responsables ;
  • En aidant les jeunes à former leur personnalité, à devenir des personnes autonomes et responsables, ouverts, curieux, cultivés, actifs, maîtres d’eux-mêmes et de leur destin, libres de leurs choix dans leurs loisirs et plus tard dans leur vie d'adulte ; 
  • En les aidant à acquérir des connaissances nouvelles, faire de nouvelles expériences et ainsi avoir des compétences de plus en plus nombreuses.


    La question sur la mobilité se pose. Qu’est-ce que la mobilité ?
    __________


La notion de mobilité n’est pas acquise chez les jeunes de par la peur, de par le manque d’expérience. Ceci pose un vrai problème lorsque les jeunes doivent partir, notamment pour leurs études, et nous voyons des jeunes arrêter leurs études de peur de partir loin des familles. La mobilité ne veut pas dire faire le tour du monde. C’est un état d’esprit. La mobilité est stimulée par l’ouverture d’esprit, de la rencontre avec l’autre, de son implication, de l’art et de la culture, du sport, des instances de discussions et de réflexions où les jeunes peuvent s’exprimer sur des sujets de société, …

Le travail des animateurs jeunesse qui est fait dans l’accompagnement des projets de jeunes favorise cet état d’esprit et stimule l’engagement. Les parents, tout comme les acteurs locaux, ont une grande place dans la politique éducative, dès lors où l’enfant et le jeune sont au cœur du sujet.


    Pour l’ensemble des acteurs éducatifs, cela se traduit par :
    __________

  • Favoriser la réussite scolaire des enfants et des jeunes en proposant à ce public de bénéficier du même service associatif, socio-éducatif et d’accompagnement, quel que soit son lieu de scolarisation et de résidence.
  • Articuler les services Petite Enfance / Enfances / Jeunesse avec les infrastructures existantes sur le territoire (écoles, collège, lycée, associations, mission locale, etc.) pour favoriser une continuité éducative nécessaire à l’accompagnement des enfants et des jeunes vers leur vie d’adulte.
  • Articuler les accueils de loisirs pour favoriser une continuité des services Petite Enfance / Enfance / Jeunesse afin d’éviter une rupture dans l’offre socio-éducative, en privilégiant les « passerelles ».
  • Favoriser l’implication des enfants et des jeunes dans leurs temps de loisirs afin d’éviter les pratiques consuméristes dans les accueils de loisirs, en lien avec la vie locale, au travers de chantiers, de projets d’enfants et de jeunes, etc.
  • Accompagner les associations locales pour reconsidérer leurs adhérents comme une « force vive » de la vie associative et non de consommateurs d’activité.
  • Proposer de plus en plus d’activités artistiques, culturelles, scientifiques et techniques, dans les accueils de loisirs pour contribuer à cette diversité de pratiques peu ou pas développés sur notre territoire, pour que les enfants et les jeunes puissent avoir une ouverture sur leur environnement, en lien avec les associations locales.
  • Faire de la cité scolaire un partenaire incontournable du développement de la politique en direction des Jeunes.
  • ​​​​​​​Œuvrer pour un équilibre entre les pratiques autonomes des jeunes, entre soi, et une nécessaire ouverture culturelle.
  • Repenser les lieux d’accueils ALSH péri et extrascolaires afin que les locaux soient adaptés à des pratiques de loisirs, et qu’ils soient polyvalents aux temps d’accueils, aux activités pratiquées pour répondre au mieux à l’affluence du public sur certains services.
  • Favoriser l’implication des parents dans les temps de loisirs de leurs enfants en tant que principal acteur éducatif :
  • Permettre aux parents de pouvoir s’investir dans les accueils de loisirs péri et extrascolaires en favorisant leur savoir-faire technique
  • Développer une offre de loisirs visant à la mixité sociale.
  • Créer du lien ou renforcer ce lien avec les associations locales et les utilisateurs potentiels (enfants / parents) par le biais des structures socio-éducatives afin de faire connaitre l’offre éducative du territoire.
  • Accompagner les associations locales dans la prise en compte des publics tant sur la tarification, que l’approche éducative, le soutien financier et matériel.
  • Penser la tarification des accueils de loisirs afin qu’ils soient accessibles à tous.
  • Valoriser toutes initiatives visant à la mixité des populations (sociale, culturelle …etc.)


    Articulation scolaire et périscolaire : Le Projet Educatif De Territoire (PEDT), action du Projet Educatif Local (PEL)
    __________


La volonté des élus est de mettre en place une politique éducative intercommunale pour un large public. Son but est de prendre en compte les enfants de 3 à 25 ans et d’organiser des offres éducatives avec l’ensemble des acteurs éducatifs. Les enfants non scolarisés de 0 à 3 ans sont sous la compétence intercommunale du Pays d’Olmes.
Le PEDT est un volet du PEL, car il prend en compte les enfants scolarisés dans les écoles maternelles et élémentaires et principalement les actions menées dans le cadre de la semaine scolaire. Il ne peut pas être dissocié du PEL. Les objectifs visés sont ceux du PEL.


    Un accueil de loisirs le mercredi matin
    __________


Au vu du retour à la semaine à 4 jours, la Mairie a souhaité proposer un accueil éducatif et de loisirs le mercredi matin pour les familles qui ont besoin de garde de leur enfant de 3 à 11 ans. Cet accueil se fait dans les locaux du centre de loisirs situé rue Jean Jaurès.

Depuis la rentrée scolaire 2018-2019, le centre de loisirs ouvre les mercredis à 7h45 pour se terminer à 18h. Les enfants peuvent participer aux activités soit à la ½ journée en bénéficiant s’ils le souhaitent du repas au restaurant scolaire, soit à la journée.

Les activités proposées dans le cadre du mercredi matin respectent les objectifs de la Politique Educative Locale. L’accueil de loisirs est déclaré à la DDCSPP et applique la règlementation en vigueur. Elle respecte les règles du « Code de l'action sociale et des familles » régies par la CAF. L’instance qui régit le cadre de fonctionnement est la commission enfance jeunesse de la CCPM et le conseil communautaire.

Montages centre de loisirs _3_.jpg

 
    L’action socio-éducative au cœur du socle commun de connaissances et de compétences :
    __________

Le socle commun de connaissances, de compétences et de culture présente ce que tout élève doit savoir et maîtriser à la fin de la scolarité obligatoire. Il rassemble l'ensemble des connaissances, compétences, valeurs et attitudes nécessaires pour réussir sa scolarité, sa vie d'individu et de futur citoyen. (education.gouv.fr/cid2770/le-socle-commun-de-connaissances-et-de-competences).
 

  • Les activités proposées dans les Accueils de Loisirs ont pour objectif de permettre aux enfants d’acquérir une autonomie dans une démarche citoyenne.
  • Les ALAE s’inscrivent dans une continuité éducative en prenant en compte l’enfant dans son intégralité avec les contraintes de son environnement. En lien avec les écoles, mais aussi avec l’ensemble des acteurs éducatifs, les animateurs permettent aux enfants d’acquérir les apprentissages par le biais du jeu.
  • Les objectifs éducatifs sont basés sur l’autonomie, la citoyenneté et la mobilité. Les activités mises en place par les équipes d’animation tout au long de l’année, tant sur les temps péris et extrascolaires, sont des supports pour atteindre ces objectifs. L’épanouissement de l’enfant en l’aidant à être autonome dans une démarche citoyenne intègre les objectifs du socle commun de connaissances et de compétences, qui s’adresse à l’ensemble des acteurs éducatifs.
    ​​​​​​​

    Les activités proposées pour travailler sur ces thématiques
    __________
​​​​​​​

  • Activités artistiques et culturelles : théâtre, danse, chant, débat philo...
  • Activités dynmaniques et sportives : jeux collectifs et dynamiques, jeux d'opposition, jeux de coopération, jeux d'autrefois...
  • Activités manuelles, artistiques et scientifiques : fabrication de marionnettes, recyclage du pâpier (création du papier à partir de «déchets» administratifs, élaboration de jardin pédagogique...
  • Travail sur les TIC et sur la photo en créant des supports de communication sur les pratiques quotidiennes de l’ALAE (mini journal ; planches d’expo dans les halls d’entrée, articles de presse …)


Ces activités sont menées par les animateurs, des associations locales, des passionés qui font vivre leur passion aux enfants, les parents qui proposent et mènent des activités, toute personne ressource qui veut faire vivre sa passion et partager sa technique.

Activités proposées _1_.jpg
Activités proposées _2_.jpg

En poursuivant votre navigation sur ce Site Internet, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de ce site et de ses services.